À l'ère numérique actuelle, l'Intelligence Artificielle (IA) et les mégadonnées (Big data) aident les gens à naviguer dans le monde virtuel d'une manière nouvelle. A mesure qu’elle se déploie dans tous les secteurs, elle pose cependant de graves et inédites questions éthiques. Nous devons tous nous sentir concernés par elle, ses usages et leur impact éventuel sur la société. Il est d’ailleurs rassurant de constater que les principaux acteurs s’accordent sur la présence de menaces suscitées par son développement : le raffinement et le renforcement du dispositif de contrôle des individus, de normalisation des comportements et de manipulation de l’information, l’utilisation de robots-tueurs, etc. et sont conscients qu’il est indispensable de réguler l’intelligence artificielle.

Lire la suite : Intelligence Artificielle : entre révolution technologique et bornes éthiques

Dans un communiqué, Gilbert Togbonon, le procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a instamment invité « tous les distributeurs de cartes Sim à mettre immédiatement fin à cette pratique en tout point illégale sous peine de poursuites judiciaires » puisque la commercialisation de ces cartes préenregistrées sous le nom d’une autre personne viole les principes réglementaires du pays. Tout contrevenant aux règlements sera susceptible de sanctions sévères.

Lire la suite : Le Bénin met en garde contre la vente illégale des cartes SIM préenregistrées

La République du Kenya envisage étendre ses capacités data. Pour cela, une somme de 59 millions de dollars a été réservée pour investir dans un tronçon sous-marin de fibre optique. Ce dernier reliera le pays à Djibouti. Ce sera une extension du câble sous-marin de fibre optique Djibouti Africa Regional Express (DARE) qui atterrira sur les côtes de Mombasa.

Lire la suite : Kenya et Djibouti connectés par un câble de 59 millions de dollars

Selon de nouvelles études, les ventes mondiales de smartphones semblent avoir connu leur pire mévente en 2018, et les prévisions pour 2019 ne sont guère meilleures. Les volumes de combinés dans le monde ont baissé de 4,1% en 2018 pour atteindre un total de 1,4 milliard d'unités expédiées pour l'ensemble de l'année, selon le bureau d'études IDC, qui entrevoit un potentiel de baisse supplémentaire cette année. « À l’échelle mondiale, le marché des smartphones est en désordre », a déclaré Ryan Reith, analyste chez IDC. « En dehors d'une poignée de marchés à forte croissance tels que ceux de l'Inde, de l'Indonésie, de  la Corée du Sud et du Vietnam, nous n'avons pas constaté beaucoup d'activités positives en 2018. »

Lire la suite : Le téléphone pliable va-t-il réanimer le marché des smartphones ?

Parce que décrocher un premier emploi n’est pas toujours facile, et l’adéquation formation-emploi est rarement garantie, nous avons lancé à Sofrecom Maroc, la Sofrecom Academy, un programme de formation destiné exclusivement aux jeunes diplômés marocains à la recherche d’une première expérience professionnelle. Pendant 8 semaines, une vingtaine de jeunes diplômés sont formés à la culture agile et aux différents métiers et environnements techniques de Sofrecom, avant de rejoindre l’un de nos projets clients.

Lire la suite : Sofrecom Academy ouvre ses portes au Maroc !

Une nouvelle étude menée par la GSMA a révélé que l’année passée, l’écosystème mobile en Afrique de l’Ouest a généré une valeur économique de plus de 50 milliards de dollars qui équivaut à 8,7% du PIB de la région. L’étude montre que ce chiffre continuera d’augmenter dans les années à venir pour atteindre près de 70 milliards de dollars ou 9,5% du PIB d’ici 2023.

Lire la suite : Le mobile : moteur de la croissance économique en Afrique de l’Ouest